Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

ASSOCIATION FRANCOPHONE DU TRAUMA ET DE LA DISSOCIATION

Remise des prix AFTD-EJTD 2019 et 2020

avec les conférences des auteurs primés
Paris (et visio) -
le samedi 26 juin de 14h à 17h

Le samedi 26 juin après-midi, sera l’occasion d'avoir le plaisir de nous retrouver « en vrai » (et en ligne en direct pour celles et ceux ne pouvant pas être parmi nous en présentiel) et d’écouter deux conférences :

 

PRIX AFTD-EJTD 2019 : Nathalie Zammatteo et Marie Botman présenteront leur article : « Le psychotraumatisme s’inscrit dans l’ADN et peut se transmettre sur plusieurs générations. Apports de la méditation de pleine conscience dans les troubles de l’anxiété et l’état de stress post-traumatique », EJTD, mai 2019, Vol 3 – N°2, p.113-124

 
Résumé de l'article:

Introduction

Les traumatismes peuvent s’inscrire au cœur de nos cellules sur notre ADN et modifier l’expression de gènes impliqués dans la réponse au stress et sa régulation. Cette inscription s’opère par des modifications chimiques (méthylation) sur l’ADN sans toutefois modifier la séquence d’ADN. Les protéines (histones) qui entourent l’ADN peuvent aussi être marquées différemment et permettre sa compaction (conformation fermée, illisible) ou son ouverture (conformation ouverte, lisible). D’autres mécanismes impliquent de petits ARN non codants (miARN) qui rendent les gènes silencieux en participant à la dégradation des transcrits (ARNm) issus de ces gènes. Ces modifications sont dites épigénétiques et sont d’autant plus nombreuses que les traumatismes sont précoces ou le trauma particulièrement violent. Des modifications épigénétiques ont été rapportées dans certaines psychopathologies comme l’anxiété et l’état de stress post-traumatique. Ces empreintes du stress sont transmissibles sous certaines conditions à la descendance.

 

Objectif

Les inscriptions laissées par le stress sur l’ADN peuvent être inversées par une approche médicamenteuse, en psychothérapie mais également par des approches contemplatives comme la méditation de pleine conscience. C’est la première fois que les effets de cette pratique ont pu être démontrés sur l’ADN par modification de l’expression des gènes impliqués dans la réponse au stress. L’objectif de cet article est de passer en revue la littérature sur le sujet et montrer que la pleine conscience peut être utilisée dans une démarche intégrative de la gestion du stress.

 

Discussion

Les bénéfices de la pratique de la pleine conscience avaient déjà été montrés dans de nombreux domaines comme la gestion de la douleur, la dépression nerveuse en évitant le risque de rechute mais ce n’est que récemment que les effets bénéfiques ont été montrés dans le traitement de troubles psychiques comme le trouble de l’anxiété et l’état de stress post-traumatique. Les améliorations des symptômes se traduisent au niveau de l’organisme par une signature moléculaire montrant que les gènes impliqués dans l’inflammation voient leur expression diminuer au profit de ceux permettant de renforcer l’immunité. La méditation de pleine conscience peut donc avoir une place de choix dans le traitement du traumatisme psychique aux côtés des approches médicales et psychologiques.

PRIX AFTD-EJTD 2020 : Eric Binet présentera son article « Répression des pleurs comme traumatismes relationnels précoces », EJTD, mai 2020, Vol 4 – N°2,

 

 

Résumé de l'article :

Les pleurs des tout-petits restent un domaine méconnu, le plus souvent négligé pendant la formation initiale des professionnels de la petite enfance et de santé. Reliant cet oubli à une forme d’amnésie infantile, nous partons de l’hypothèse que la dissociation est une stratégie d’adaptation primitive chez le tout-petit en accordage avec un état dissociatif parental. Ces états dissociatifs précoces apparaissent dans le cerveau du tout-petit en pleine maturation quand, pendant des périodes critiques répétées – avec des pleurs – où son système d’attachement est sollicité, l’adulte ne répond pas à ses besoins affectifs. La réaction des adultes réprimant les pleurs d’un tout-petit est de ce point de vue une situation traumatique chronique et prototypique où l’on peut constater l’absence répétée d’une capacité à réguler l’intensité et la durée de la détresse d’un tout-petit. Nous verrons comment d’un point de vue phénoménologique la genèse de ces traumatismes relationnels précoces peut alors réinterroger la notion de dissociation. En ne la considérant plus seulement comme un système d’action défensif, une hypothèse alternative serait de considérer les phénomènes dissociatifs comme l’expression d’une répétition d’une expérience relationnelle précoce pathologique. Cette réflexion phénoménologique nécessite d’ouvrir un débat épistémologique mettant en perspective de façon dialectique différents champs théoriques faisant référence aux phénomènes dissociatifs. Enfin, l’importance d’explorer les pleurs de la petite enfance avec des patients adultes souffrant de troubles dissociatifs sera aussi discutée.

 

Inscription en présentiel : COMPLET

Uniquement sur inscription en ligne.
 

 

Inscription non membre AFTD en distanciel 15 euros

 

Inscription membre AFTD en distanciel GRATUIT

Pour les membres 2020 n'ayant pas encore réadhéré en 2021 vous pouvez sauter sur l'occasion ;-)
Voici le lien :

 

  •  DIPLOME UNIVERSITAIRE

Le Diplôme Universitaire, « Dissociation, troubles dissociatifs et prise en charge psychothérapeutique », organisé par l’université de Lorraine et le centre Pierre Janet, l’AFTD et l’École des Psychologues Praticiens de Paris est maintenant lancé.

Nous sommes fiers de ce programme d’excellence qui réunira des enseignants spécialistes du trauma et de la dissociation, de France, Belgique, Suisse et Luxembourg. Ce DU sera l’occasion d’accéder enfin à une reconnaissance académique de contenus d’enseignements encore majoritairement absents dans les cursus médico-psycho-sociaux.

D’une durée de deux ans (la première année étant ouverte à tous les professionnels intéressés ; la deuxième année étant exclusivement réservée aux soignants exerçant la psychothérapie), la première promotion devrait débuter en novembre 2021.

La présentation générale de ce DU et les conditions d’inscription sont accessibles via ce lien 

 

  •  REVUE EUROPÉENNE DU TRAUMA ET DE LA DISSOCIATION 

La revue scientifique conjointe de l’AFTD et de l’ESTD existe depuis 2017, et a fait son entrée dans SCOPUS. à la grande satisfaction de l’éditeur ELSEVIER-MASSON et de son rédacteur en chef Cyril Tarquinio.

Des articles intéressants, en anglais et en français, vous transmettront des connaissances originales, par des rapports de recherche ainsi que des articles cliniques, des études de cas ou des articles sur des concepts récents ou historiques.

L’AFTD est fière de porter avec l’ESTD ce projet ambitieux qui est déjà un succès. Cyril Tarquinio ainsi que les éditeurs associés, soutenus par ELSEVIER-MASSON, font un excellent travail pour amener et sélectionner des articles de qualité et ainsi développer ce champ de travail au niveau européen. Le membres AFTD reçoivent l’accès à cette revue électronique inclus dans leur cotisation.

  •  FAIRE UN DON 

Vous pouvez payer par Paypal ici (10€, 20€, 50€ ou plus) :

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus